HOPPER : Start-up qui transforme des chutes de carbone d’avions A350 en lame de course 

Hopper, 5 coéquipier en montager avec leurs lameeslame

Tout débute en Septembre 2019, un appel à projet est lancé par Jérôme Bernard, sportif poly-amputé, et Benjamin Trarieux, ingénieur chez Airbus, aux étudiants de l’IMT Mines d’Albi : « Comment rendre le sport accessible à tous ? ». La mission ne devait durer que quatre mois…  

Six étudiants de l’IMT se sont lancés dans l’aventure. Ils ont l’idée de recycler les chutes industrielles de pièces en fibre carbone de l’avion A350, qui ne seraient pas utilisés autrement, afin de créer des lames de course à haute performance pour des personnes amputées 

Le projet LISA (Lame Innovante Sportive Accessible) est né.  

Les étudiants souhaitent inscrire le projet dans une démarche de développement durable en utilisant des matériaux de récupération. Ils ambitionnent également un projet : 

éco-responsable en recyclant des matériaux voués à être détruits, et en n’utilisant pas de vernis de finition ou de produit chimique

100% Made in France, la fabrication de l’A350 est réalisée à Nantes, la production des lames se fait donc naturellement là-bas. La pièce d’adapteur supérieure est réalisée à Tours. L’assemblage et les différents réglages se font à Albi. Enfin, les semelles des lames viennent d’Annecy. 

à prix réduit, le prix de vente est divisé par deux sans renoncer à la qualité des matériaux et technique. 

Les lames roller

Ils sont partis du constat que les lames de course en carbone coûtent chers et ne sont pas remboursées par la Sécurité Sociale, contrairement aux prothèses de marche, et que des quantités importantes de matériaux carbone sont jetées chaque année sur les lignes de production de l’avion A350. Les fins de rouleaux de carbone sont donc récupérées et mises en forme. Des prototypes ont été créés grâce au laboratoire de l’école. 

Fin janvier 2020, les premiers essais sont concluants. 

En février 2021, les 6 étudiants décident de continuer l’aventure sur leur temps libre. Ils peuvent compter sur l’encadrement et les conseils de l’incubateur de l’école IMT/mines. 

Trois journées tests ont été mises en place, notamment dans les Alpes pour l’ascension d’un sommet à 3000m d’altitude, à Montpellier et à Bordeaux. Cela a permis à plusieurs personnes d’essayer les lames de course et de redécouvrir la course.  

En juin 2021, l’évolution du projet a abouti à la création de la Start-up HOPPER. 

En mai 2022, une campagne de Crowdfunding a permis de récolter des fonds pour financer le lancement de la production des lames.  

En septembre 2022, les lames Hopper ont obtenu la Certification CE et peuvent être commercialisées dans toute l’Europe.   

Les lames sont adaptables à l’emboiture au moyen d’un adaptateur pyramidal universel. Elles sont modulables. Grâce à une semelle facilement interchangeable par un simple Velcro®, il est possible de pratiquer la course à pied, le trail, le saut ou toute autre activité physique. Les lames se déclinent en 5 versions de raideurs différentes pour s’adapter au poids de la personne, à ses activités sportives et à ses envies. 

Il est possible d’essayer une lame pendant 3 semaines gratuitement. Pour cela, un formulaire est à remplir sur le site de Hopper afin de cibler les besoins et les envies de la personne. L’orthoprothésiste qui suit la personne est contacté et une lame lui est envoyée directement à son cabinet. L’équipe de Hopper est présente lors de la période d’essai afin d’optimiser le choix final. 

 Poids : 840 g (lame + semelle + adaptateur) 

Poids max utilisateur : 110 Kg 

https://hopper-accessibility.com/ 

 

   

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.