Un gymnase d’un nouveau genre…

Gymnase interactif Daniel Royer à Châlons-en-Champagne

L’association Les Papillons Blancs de Denain (59) a l’ambition de faire construire un gymnase révolutionnaire et innovant. Cet équipement sera le premier dans la région des Hauts de France et le second en France. En effet, la ville de Châlons-en-Champagne (51) a inauguré son gymnase interactif « Daniel Royer » le 25 septembre 2021.
 
Pour les personnes atteintes de déficience intellectuelle, il est très difficile de repérer les limites d’un terrain de basket par exemple parmi toutes les lignes superposées au sol, même si elles sont de couleurs différentes. Il risque d’y avoir une confusion entre les délimitations.
 

Aussi, l’association châlonnaise de parents et amis de personnes déficientes intellectuelles (ACPEI) a recherché la solution et l’a trouvé en Allemagne. Il s’agit d’un terrain de sports avec un sol en verre securit dépoli équipé de leds Glass Floor®. Le sol en verre offre de bonne qualité d’adhérence, une excellente absorption des chocs et un rebond qualitatif.

 
Quand le sol est éteint, il n’y a aucune ligne au sol. En appuyant sur la touche correspondant au sport choisi (basket, volley, futsal, badminton, tennis ou handball), les leds s’allument pour former les limites du terrain du sport en question. Il est également possible d’avoir des formes géométriques. Ce terrain permet aux enfants ou adultes ayant une déficience intellectuelle d’appréhender le sport plus facilement, sans être perturbé par un grand nombre de lignes colorées, et pourquoi pas de créer des vocations.
 

 
Le gymnase Daniel Royer de Châlons-en-Champagne est également équipé d’un mur pas comme les autres, il est éducatif et interactif, doté du système Lü, inventé au Canada en 2017. est un environnement spatial intelligent qui comprend et réagit aux comportements et aux interactions des joueurs en temps réel. Un projecteur diffuse des images ou des jeux (puzzles, morpion, des jeux de maths ou de français…) sur le mur et les enfants peuvent interagir avec lui, en lançant par exemple un ballon sur une cible ou un chiffre pour faire du calcul. Il favorise l’apprentissage de manière ludique.
 

A terme, la salle Daniel Royer a également pour vocation de s’ouvrir vers les autres. C’est-à-dire vers d’autres établissements qui accueillent des personnes déficientes intellectuelles mais aussi vers les établissements scolaires de la commune. Bel exemple d’inclusion « inversée ».

 
Espérons que la ville de Denain pourra faire aboutir son projet et pourra ouvrir comme prévu en 2024.

ASTRID.C | ERGOTHERAPEUTE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.