Prix des prothèses auditives, le grand secret

7 réponses

  1. GENY dit :

    Bonjour je suis audioprothésiste, et je m’efforce depuis 10 ans de proposer des prix modérés… vous voulez que je vous dise…. c’est ce qui font le plus de pub qui gagne…..

    A vous écoeurer d’être un audio honnête.

    Cordialement.

  2. GENY dit :

    Je comprends pas cette attaque… je donne des devis systématiques… Il faut que vous fassiez le tour… faites jouer la concurrence… Mais attention se baser sur le moins disant, n’est pas non plus la meilleure des solutions.

    Je note que les assurés sociaux devraient également vérifier la prise en charge de leur complémentaire sur les aides auditives… qui il faut bien le dire sont dès fois du simple au quadruple pour le même prix… j’invite les lecteurs d’HACAVIE à faire jouer la concurrence aussi sur les MUTUELLES, qui sont loin d’être transparente aussi.

  3. maza dit :

    il y à un marché pas très honnête sur les appareillages auditif.
    on vous propose toujours les plus chers, on vous fait miroiter que vous allez entendre superd bien avec celui ci , et comme ont fait confiance,à ces grands audioprothesistes. au bout d’un certain temps, c’est la déception, un gros investissement, pour au bout du compte ne pas être du tout satisfaite, je pique un gros coup de gueule parce que on nous prends véritablement pour des inbéciles.

  4. yvonne Garnier dit :

    J’ai 2 prothèses amplifon depuis 8 ans.
    j’ai pris le prix moyen, cela pouviat dépasser 1000€ .j’ai payé pour les 2 oreilles 900€ +900€
    J’ai une mutuelle :remboursement sécu + mutuelle: à peine pour une oreille
    il est possible d’avoir un crédit d’un an.
    Des aides peuvent être apportées par certains organismes ou associations mais on ne m’a pas dit lesquelles car je pouvais payer, je pensais bien que les personnes à faibles revenus ne pouvaient pas entendre !c’est lamentable.

  5. jantzem dit :

    Bonjour, le prix des aides auditives n’est pas secret : le prix public, prestation inclue va de 900 à 2000€ en effet. Cela comprend environ 7 ans de prestation de service, mais c’est illimité du point de vue légal cad que vous pouvez ne jamais payer de rendez-vous tant que vous gardez le meme appareil (parfois plus de 10 ans).
    Le prix est le meme quel que soit le patient mais dans 10% des cas on ne peut pas choisir tous les appreils, il faut restreindre le choix en fonction de la perte et des possibilités de manipulation par exemple. Dans 90% des cas il ne s’agit que d’un choix de performances de l’appareil (bas de gamme / haut de gamme).
    La prestation change d’un endroit à l’autre. Les méthodes et le temps passé ne sont pas les memes.

    Les prix étant libres, la prestation n’est pas valorisée partout de la meme façon et l’appareil peut aussi avoir un prix variable d’un professionnel à l’autre. Donc vous avez raison le prix est difficile à comprendre.

    Je viens de voir passer un devis d’un confrère (réseau national hyper-connu) qui vend deux appareils garantis 4 ans 3790€ en ayant remisé de 200€ sa proposition. Le personne me demande mon tarif sur le meme appareil pour comparer. Aussi incroyable que cela puisse paraitre il s’agissait d’un appareil plutot d’entree de gamme ce qui fait chez moi un total de 2740€… !!!
    1000€ d’écart, c’est moi qui en ai été choqué !!
    Et après il y a des gens qui viennent en me demandant des remises parce que mes confreres en font soi disant !!!

    Il y a aujourd’hui une solution simple pour connaitre le prix : demander un devis normalisé.

    Il y a une solution simple pour ne pas payer trop cher n’importe quoi : ne pas aller chez ceux qui font de la publicité.
    Solution bis : se renseigner auprès de plusieurs médecins généralistes et ORL : en général les audios sérieux (bon rapport qualité prix, bon travail, bonne écoute, méthodes de réglages in vivo…) sont connus sur une ville.

    malheureusement la comm’ qui remplace la pub qui a remplacé la réclame a encore de beaux jours devant elle…

  6. ddenante dit :

    Bonjour. J’habite Paris, Ce que Jantzem et Geny ont écrit me plait bien. Aprés les achats de plusieurs appareil dans une agence d’un réseau archi connu, je n’ai plus trop confiance et j’ai une vrai certitude de me faire exploiter. Maintenent il faut que je remplace mon matétiel, une de mes prothèses vient de lacher. Si Geny ou Jantzen sont sur Paris, j’aimer de quelqu’ai bien avoir une visite chez eux. Ou alors si ,on peut me donner l’adresse de quelqu’un de sérieux SVP.
    C’est drole mais un ORL qui m’a suivi pendant des années et qui hélas n’exerce plus deepuis au moins 20 ans déconseillait déja tout prothésiste qui faisait de la pub! Alors que dirait il de ceux qui sont cotés en bourse!!

  7. Hachann dit :

    Bonjour,

    L’audioprothésiste n’est pas un « revendeur », terme qui hélas revient plusieurs fois dans votre texte (« Nous nous sommes ensuite rapprochés d’un revendeur » ; « vous pouvez obtenir le site d’un revendeur »).

    L’audioprothésiste est un professionnel de santé, qui délivre du matériel de santé (en l’occurrence, des audioprothèses au marquage CE), en y associant une prestation technique et humaine.

    Il ne vend donc pas d’appareils auditifs mais délivre des actes d’appareillage auditif (prestation + audioprothèse). Quelque soit l’appareil auditif, si la prestation ne suit pas, c’est l’appareillage qui est mauvais/décevant/pas optimisé, rarement jugé satisfaisant.

    Il est important que les gens comprennent que nous (je suis audioprothésiste) ne sommes pas de simples marchands, malgré tout le matraquage télévisuel auquel vous faîtes allusion et certaines dérives liées à l’intrusion d’acteurs financiers dans le marché de la délivrance d’appareillages auditifs, venus pour faire de l’argent en jouant sur la méconnaissance du grand public vis-à-vis de l’appareillage auditif (« appareils de dernière génération… 200 euro de remise sur présentation de ce coupon… », que des termes commerciaux, promotionnels, et qui ne sont centrés que sur le produit en lui même, oubliée la prestation…). La frontière est hélas difficilement perçue par les patients et leur famille, et c’est normal car la seule information vis-à-vis de l’appareillage auditif provient généralement soit des fabricants d’appareils qui mettent donc en avant leur marque et leurs technologies dans le cadre de la réussite d’un appareillage, soit de certains groupes ou réseaux de laboratoires, qui communiquent dans le cadre d’un essor financier (ce sont des entreprises)…

    Plus récemment, et vous en parlez à la fin de votre article, c’est la presse spécialisée « dans la consommation » des français qui s’est intéressée à « l’audioprothèse » (et non à « l’appareillage »). Dans cet article, il n’est question que de prix, de coût, bref, de consommation. Mais encore une fois, nous ne sommes pas des « revendeurs » ! Quid de la qualité ? Comment la sonder ?

    Quand je reçois un patient (je suis audioprothésiste), je conclus toujours le premier rendez-vous par l’émission d’un ou plusieurs devis d’appareillage auditif, c’est-à-dire que JE M’ENGAGE à lui adapter du matériel que je juge adapté à ses besoins (on parle donc d’expertise) et dont j’ai la pleine maîtrise. Je ne peux émettre de devis personnalisé à un patient sans être passé en cabine avec ce dernier, afin d’étudier ses besoins audiologiques. Le choix prothétique n’est pas à prendre à la légère, car de lui dépend la réussite ultérieure d’un appareillage.

    Combien de fois ai-je reçu des appels téléphoniques de patients « pressés » (qui se comportent plus comme des clients) qui me demandent d’établir un devis concernant un modèle très précis d’appareil auditif, se croyant au supermarché et pensant pouvoir choisir eux-mêmes ce qui leur conviendrait parce que la pub machin, parce que mon voisin ceci, et que le magazine trucbidule a dit. Comment voulez-vous que je m’engage, en tant que professionnel de santé, à émettre un tel devis (c’est-à-dire : pratiquer l’appareillage de cette personne avec ce modèle précis d’appareil si jamais elle accepte mon devis) alors même que je n’ai pas pris le temps d’étudier les besoins de la personne (qui d’ailleurs font parti du prix de l’appareillage…) et que cette dernière ne m’incite pas, au vu de son comportement (ou bien parce qu’elle fait sa démarche par téléphone…), à m’investir dans une telle étude ?

    Communiquer sur les prix, d’accord, mais il faut aussi communiquer sur la qualité, et c’est un domaine autrement plus « flou » pour les gens, sur lequel jouent beaucoup de groupes et réseaux.

    Comme dans toute profession de santé, il y a des professionnels meilleurs que d’autres. Choisissez bien votre audioprothésiste, et essayez de sortir du carcan actuel « appareil + prix » et essayez cette combinaison : « appareil + prix + prestation ».

    Bien cordialement.

    PS : L’autre jour j’ai vu une patiente qui sortait de chez un Confrère avec une petite carte où était écrit « 2 appareils haut de gamme pour bien comprendre dans le bruit, au théâtre, en réunions, et en voiture ». J’ai trouvé cela choquant. Mieux entendre, oui. Bien entendre, non. Peu importe la prothèse et la technique de réglage, nous sommes dans le paliatif, pas le curatif. C’est quelque chose qu’il faut garder à l’esprit, c’est d’ailleurs pour cela qu’il y a tout ce suivi post-adaptation…

Répondre à Anonyme Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *