Grand Via | Wagon thérapeutique

Ce wagon a été imaginé en 2012 par le Dr Cilesi (exerçant dans un EHPAD à Milan en Italie) afin de répondre aux envies de voyage des résidents. Cette thérapie non médicamenteuse consiste à simuler un trajet en train dans un décor aménagé, elle permet d’obtenir une stimulation cognitive grâce à des stimuli psycho-sensoriels et d’apaiser ainsi les résidents.

Des panneaux d’extension trompe l’œil peuvent être installés de chaque côté du wagon, afin de le rendre plus réaliste ou de s’adapter à la pièce dans lequel il est installé. Plusieurs décors sont proposés pour le design de la façade. En France, ces wagons sont utilisés en Etablissements d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes (EHPAD), en Unité de Soins de Longue Durée (USLD), au sein d’Unités Spécifiques gériatriques dédiées à la gestion des troubles du comportement ou encore en services gériatriques hospitaliers.
 

Des panneaux d’extension trompe l’œil peuvent être installés de chaque côté du wagon, afin de le rendre plus réaliste ou de s’adapter à la pièce dans lequel il est installé.

 
Cette thérapie du voyage est destinée aux personnes résidentes de l’établissement atteintes d’une maladie neurodégénérative et neurocognitive (Alzheimer ou maladie apparentées). Le wagon peut accueillir jusqu’à 4 personnes dont l’accompagnant qui peut être animateur, ou faisant partie du personnel médical ou paramédical. L’accompagnateur devra être préalablement formé à cette méthode par le référent du projet de l’établissement. Un résident peut être accompagné par un ou plusieurs membres de sa famille lors du « voyage »
 

 
Un protocole médical d’utilisation (co-rédigé par des professionnels de la gériatrie) est fourni à l’établissement avec le dispositif afin de permettre au personnel d’être formé au mieux sur ce type de thérapie. Ce protocole permet également de cibler au mieux les résidents pouvant bénéficier de cette thérapie. Joint à celui-ci, on retrouve un tableau d’observation clinique permettant d’établir un suivi des résidents « voyageurs » pour ensuite décider de la fréquence des séances.

A l’intérieur de ceux-ci, on retrouve 4 fauteuils individuels confortables et équipés de dossier haut afin de pouvoir reposer la tête, ainsi que d’accoudoirs permettant de meilleurs transferts. Le wagon est tout à fait accessible aux résidents en fauteuil roulant grâce aux largeurs de passage, l’absence de marche, et grâce au fait que les fauteuils ne soient pas fixés au sol. Les fauteuils peuvent donc être retirés assez facilement afin qu’une personne en fauteuil roulant puisse s’y mettre à la place.

Par ailleurs, la cabine est totalement démontable. Afin de permettre de jouer le jeu jusqu’au bout, le dispositif comprend également des éléments de décor tels qu’un panneau de destination, une horloge, des billets de trains factices…etc. A la place de la fenêtre, on retrouve un écran permettant de diffuser une vidéo dans laquelle un paysage défile lentement pendant une quinzaine de minutes, permettant aux personnes de regarder le paysage facilement sans gêne visuelle. La bande-son a été faite de sorte à entendre les bruits de roulement du wagon et les annonces des départs et arrivées en gare.
 

 
Une fiche USB placée derrière les rideaux permet d’insérer la clef USB sur laquelle se trouvent une ou plusieurs vidéos. De nouvelles vidéos sont envoyées gratuitement au fur et à mesure de leurs disponibilités. Actuellement, 2 paysages sont disponibles : La baie de Somme et les montagnes Suisse. Le fait que ça ne soit pas des paysages connus par les voyageurs n’est pas gênant, au contraire, cela permet de découvrir de nouveaux paysages divers et variés. C’est l’occasion de piquer leur curiosité et de stimuler leurs capacités cognitives en leur permettant d’observer, de décrire ce qu’ils voient, et d’échanger avec les autres voyageurs. Ces échanges peuvent amener à des souvenirs connus malgré un paysage nouveau et entraîner un relâchement des tensions psycho-corporelles.
 

D’après une étude réalisée en Italie sur 100 patients, une baisse de 40% des traitements médicamenteux a été observée.

 
L’objectif de cette thérapie est de réduire la médication. De nombreux effets sont constatés comme la diminution des troubles comportementaux, de la déambulation qui est source de grande fatigue et de chutes, l’installation d’un sentiment d’apaisement et de détente du patient, l’amélioration les contacts et compétences relationnels, l’expression des émotions et la stimulation la mémoire. Sur Facebook, le groupe privé « Grand-Via, Communauté soignante », dédié aux utilisateurs, a été créé par l’entreprise afin de permettre un échange entre utilisateurs. Julie, psychomotricienne en gériatrie et co-conceptrice du dispositif Grand-Via, répondra aux éventuelles questions des apportera des conseils si nécessaire.
 

 
Tarif / Garanties

  • A partir de 19 990 €.
  • La cabine est garantie 5 ans.
  • La télévision, les fauteuils et le luminaire sont garantis 2 ans
  • L’entreprise propose également des solutions de financement par mensualités de 24, 36 ou 47 mois. Premièrement, des appels à projets auprès de l’Agence Régionale de Santé (ARS) et du Conseil Départemental peuvent être réalisés. En parallèle, des fondations liées à la maladie d’Alzheimer, le rotary club ou encore les groupes mutualistes qui assurent les résidents, peuvent également être sollicités. L’entreprise met à disposition un « document support », sur demande, afin d’aider dans la réalisation de ces demandes. Il comprend toutes les informations nécessaires généralement demandées pour ce type de démarches.
  • Depuis peu, l’entreprise propose également de rédiger eux-mêmes les dossiers d’appels à projet pour 149 € supplémentaires.

PAULINE.B | HACAVIE

 
Contact

Grand-Via, la thérapie du voyage en EHPAD
41 avenue Paul Claudel | Pépinière d’entreprises Biolab
80000 Amiens | grand-via.fr
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.