Chansigne | Chanter en langue des signes


 
La Langue des signes Française (LSF) est pratiquée par environ
100 000
personnes en France parmi 300 000 personnes sourdes. La LSF est une langue à part entière et est un langage visuel et gestuel. Elle s’appuie sur le langage mimique (expression par un geste défini des objets, actions, sentiments), sur l’imitation (caractéristiques d’un objet, d’une action), mais aussi sur la symbolique, l’allusion et les conventions.
 
Les malentendants et les sourds peuvent apprécier la musique à travers les vibrations qu’ils ressentent mais ils n’ont pas accès à la compréhension des paroles. Pour contrer cette inégalité, le Chansigne permet de découvrir les joies et les sensations de la musique. Il consiste à interpréter la musique avec tout le corps qui est toujours en mouvement, les mains bien sûr mais aussi avec les expressions du visage. Le Chansigne permet de représenter visuellement toutes les composantes d’une chanson. Grâce à une adaptation des paroles en langue des signes, le Chansigne exprime le rythme, la poésie, les instruments sans oublier les émotions véhiculées.
 

Le chansigneur n’est pas un interprète, une traduction littérale d’une chanson serait très incomplète et peut être parfois incompréhensible à cause des jeux de mots, du rythme ou encore de la poésie…

 
Il existe deux types de chansigne. Il y a la création originale de chanson en LSF sur laquelle il est possible d’ajouter un texte à l’oral, des bruitages, de la musique, … La seconde pratique consiste à reprendre des chansons existantes et de les adapter en LSF. Cela nécessite une réelle réécriture de la chanson en LSF, afin de rendre au mieux le contenu de la chanson, tout en jouant avec les possibilités de la langue des signes.
 
Cette dernière méthode est la plus utilisée, elle réclame adaptation, inventivité et créativité. L’objectif est de permettre aux personnes malentendantes ou sourdes de s’immerger dans l’univers du morceau et de l’artiste. De plus en plus d’artistes, invitent des chansigneurs ou chansigneuses à venir sur scène pendant leur concert, notamment lors de festivals de musique.
 
Le Chansigne est considéré par une discipline artistique, le mouvement donné au signe s’apparente à une chorégraphie. Il y a beaucoup de travail avant de pouvoir chansigner un concert. Tout d’abord, il est impératif de traduire les textes en LSF, puis les apprendre et assimiler les enchainements. Le chansigneur endosse les intentions de l’artiste. L’association Signes de Sens a développé un programme « Silence … On signe ! » avec des collégiens des Hauts de France.
 
Ils ont la possibilité d’avoir une initiation à la langue des signes, des ateliers d’écriture de RAP et une découverte du Chansigne. Les jeunes sont sensibilisés aux handicaps à travers ces activités de manière ludique. Ils ont l’opportunité de se produire dans une salle de spectacle afin de présenter leurs créations. Depuis 4 ans, plus de 450 élèves ont participé à ce programme.
 

ASTRID.C | ERGOTHERAPEUTE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *