La Piscine de Roubaix, musée d’art et d’industrie

Le bassin dans toute sa longueur avec ses fenêtres en forme de soleil art deco

La piscine de Roubaix est bâtie de 1927 à 1932 qui a ouvert ses portes en octobre 1932. C’était une ancienne piscine vue à cette époque comme un programme politique et social grâce à sa beauté et son efficacité. Elle a été conçue pour être un sanctuaire hygiénique pour les ouvriers ayant une vie difficile. Ce bâtiment eut un énorme succès sans parler que la piscine fut l’un des seuls lieux de rencontre et sportif pendant des décennies.

La piscine de roubaix début 20ème , vue sur des plongeurs prêt à sauterÀ sa fermeture en 1985, tous les roubaisiens furent attristés, mais malgré ceci, ils restèrent très attachés à ce lieu et ce fut sûrement la raison pour laquelle elle n’a pas été démolie. En mai 1994, Jean-Paul Philippon eut l’autorisation des juges pour pouvoir faire du lieu un “musée solidaire” qui respecte l’âme de la piscine. Celui-ci fait des travaux de 1998 à 2001 et les portes du musée ouvre en octobre 2001.       

De piscine publique à musée d’art et d’industrie                                 

Une question que tout le monde se pose avant de visiter un musée est “Pourquoi y aller ? Est-ce que cela en vaut la peine ?” Pour vous répondre, d’un point de vue artistique, c’est incroyable. Les tableaux, les sculptures ainsi que la piscine elle-même sont des choses à voir absolument.

Niveau architecture, c’est vraiment splendide. Les rétros, les anciens vestiaires et les différents points de vue sur la piscine font tout. Pour parler du deuxième étage, si vous êtes fan du design de mode ou juste de la mode, je vous le conseille. Nous pouvons y voir tout style de tenue comme les maillots de bain, les robes ou les costumes de cette époque, ce sont de belles choses. 

Accessible à tous ? 

Chemin d'accès jusqu'à l'entrée de la piscine de roubaix

Un parking public est situé face à la Piscine et comporte des places réglementaires réservées aux porteurs de carte européenne de stationnement. Elles sont toute proche de l’entrée sans empêchement quelconque. 

Un chemin plat et droit nous amène ensuite jusqu’aux portes d’entrée, celle-ci sont un peu lourdes et le passage est équipé d’une double porte. Précisons qu’en ces temps de crise épidémique, la vérification du pass sanitaire engendrait un attroupement devant l’entrée pouvant être gênante pour la bonne circulation d’un fauteuil roulant ou d’une personne ayant des difficultés de marche. 

On accède ensuite à la billetterie au guichet qui est en bout de couloir face aux portes d’entrées où vous accueille le personnel du musée pour l’achat des places ou tout renseignement. Le personnel est de plus formé à la langue des signes et l’utilisation d’une boucle magnétique est possible. 

Entrée et contrôle à la piscine de roubaix

Des audioguides sont aussi proposés et des visites adaptées aux aveugles et malvoyant sont possibles le vendredi soir en nocturne ou sur réservation. 

Des toilettes sont disponibles dans le prolongement de l’accueil sur la droite et pourvues d’une cabine aux normes, équipée d’une barre d’appui et d’un rehausseur, mais la porte reste un peu lourde. 

Concernant la visite elle-même ; elle se décompose en trois zones :

Le bassin peut être visité en faisant le tour, mais des marches barrent l’accès pour descendre dans le bassin lui-même. Les cabines individuelles qui servaient de vestiaires tout autour du bassin ont des ouvertures de porte trop petite pour y pénétrer en fauteuil, on ne peut donc voir les collections à l’intérieur de ces cabines que depuis les couloirs adjacents. 

Visite autour du bassin, les vestiaires ont des ouvertures trop petite

Les successions de salles sur le droit côté du bassin présentant principalement des peintures ne sont pas d’époque mais tout à fait praticables hormis de légères pentes équipées de rampes. Seule une salle en contrebas en bout de visite n’est accessible que par le biais d’une plateforme élévatrice.

Salle moderne des collections

L’étage avec les cabines individuelles supérieures situé au-dessus du bassin est desservi par un large ascenseur, mais le passage entre la piscine et les cabines s’avère vraiment trop étroit pour la circulation d’un fauteuil (surtout si des personnes circulent dans le sens inverse de visite ce qui fut notre cas). On peut néanmoins en faire le tour par le couloir extérieur en longeant les cabines sur leurs droites. 

Couloir trop étroit à l'étage au dessus du bassin

À noter que des bancs sont disponibles dès que possible dont dans toutes les salles récentes et les pentes et escaliers sont équipés de rampes. 

Conclusion   

C’est un endroit à admirer notamment avec cette architecture et ces collections permanentes et temporaires. Un joli lieu qui subit tout de même les contraintes architecturales malgré un réel effort pour l’ouvrir à tous.   

Yuna Bertel, Stagiaire 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.